L’Angleterre s’apprête très probablement à rejoindre officiellement le camps US dans le dossier du Sahara Marocain

M99TV
Les pronostics sont encore bons. J’avais bien dit que le monde était en train de se réaménager en blocs de puissances. J’avais aussi bien prévu la naissance d’un bloc anglo-saxon regroupant les États Unis et la Grande Bretagne en tête de fil avec des pays leviers pour l’Afrique et le moyen orient comme le Maroc et Israël, puisque ces zones sont les seules régions demeurant jusqu’à ce jour sous l’emprise et l’influence du bloc de l’Ouest.

La Grande Bretagne se prépare certainement à reconnaître la marocanité du Sahara et à ouvrir un consulat à Dakhla. Les raisons sont tant diverses que multiples. D’abord parceque la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara n’a probablement pas été unilatérale puisque la GB est un allié historique et stratégique des États Unis depuis 1940 selon l’accord « Special Relationship ».

Ce qui prouve que les américains ont probablement pris cette décision en concertation et avec la l’accord de leur allié britannique. Ensuite il faut se rappeler que les anglais ont, juste après le Brexit, signé avec le Maroc un certain nombre de conventions économiques et commerciales. Il ne faut pas non plus oublier que la majeure partie des Sociétés de prospections gazières et pétrolières au Maroc sont anglaises. Et puis il faut se rappeler enfin que les anglais viennent d’organiser dernièrement avec le Maroc, des manœuvres militaires conjointes. Ce qui prouve que l’intérêt porté sur le Maroc n’est pas insignifiant, car on ne mobilise pas une partie de l’armée pour des manœuvres militaires dans le but de faire de la simple figuration.

Tous ces indices corroborent de manière presque certaine l’option d’un rapprochement plus fort entre le Royaume Uni et le Royaume du Maroc. Lequel rapprochement sera probablement couronné par un alignement parfait des British sur le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume.

Il faut savoir aussi que les anglo-saxons sont des gens pragmatiques. Ils ne prennent jamais de décisions hâtives. Mais lorsqu’ils décident, ils ont déjà pris la peine d’étudier toutes les éventualités et les risques, et ils arrêtent en fonction de rapports précis, toutes les options d’exécution du programme ou du projet. Les bureaux d’études stratégiques dans le domaine politique et économique y sont souvent sollicités pour de telles analyses. Aujourd’hui, les derniers événements prouvent à plus d’un titre que l’Algérie n’a plus aucune chance de jouer un rôle majeur voire même mineur en Afrique. C’est un pays qui est en pleine déconfiture sociale, politique et économique. Alors que le Maroc continue à séduire les investisseurs étrangers qui s’y installent par dizaines malgré la crise pandémique. Ce qui prouve que ses potentialités sont énormes.

Le rapprochement avec Israël sans heurts et sans aucune opposition populaire a certainement augmenté le facteur confiance de ces pays dans l’étude environnementale et sociologique du pays. Et il ne faut pas se leurrer, car chaque événement est suivi de très près par les observateurs et analystes de ces grandes puissances. L’ouverture des frontières aux israéliens et leur réception en grandes pompes par la population marocaine dont les vidéos ont fait le tour du monde grâce aux réseaux sociaux, ont certainement réconforter un grand nombre d’investisseurs à travers le monde. Le Maroc a donc prouvé qu’il était capable, par sa tolérance, de vivre en communion avec toutes les autres religions et races étrangères. Et c’est justement cette devise qui est appréciée par les pays anglo-saxons.

Et c’est certainement la formule gagnante des pays émergents durant les prochaines décennies dans le monde.

Allah Al Watan Al Malik.
Récit par : *Mohamed Lazrak*
www.m99.ma


شاهد أيضا
تعليقات
تعليقات الزوار
Loading...